Avant Bordeaux l’année prochaine, la RoboCup 2019 s’est déroulée à Sydney [en]

Une importante délégation française de chercheurs, scientifiques et universitaires s’est rendue à Sydney pour représenter nos couleurs à l’édition 2019 de la RoboCup.

JPEG

Au Convention & Exhibition Centre de Sydney, du 2 au 8 juillet 2019, 5 équipes françaises étaient inscrites dans les ligues majeures (ingénieurs et doctorants) et 8 autres équipes participaient aux épreuves des ligues mineures (collégiens et lycéens).

A leur côté, près de 25 personnes du comité d’organisation de Bordeaux, la ville hôte en 2020, ont pu rencontrer leurs homologues à Sydney.

La délégation française étaient emmenée par le Professeur Dominique Duhaut (Fondateur de la RoboCup et co-chair RoboCup 2019), le Prof. Olivier Ly (Co-chair RoboCup 2019 mais aussi champion du monde pour la 4e année successive), Alexandre Fruchet (Chef de projet), ainsi que par l’université de Bordeaux (Hélène Jacquet, VP Stratégie et développement, Christelle Bellenger, de la direction de la planification stratégique) et enfin Marianne Lamour (chef de projet numérique) qui représentait en Australie la Région Nouvelle Aquitaine.

JPEG

Jeudi 4 juillet, une grande partie d’entre eux, accompagnés par quelques membres fondateurs et historiques de la RoboCup, se sont retrouvés dans les locaux de l’Alliance française pour participer à une réception organisée par le Consul Général de France en Australie, M. Nicolas Croizer.

JPEG

Quelques heures avant le lancement des compétitions, tous ont ainsi pu honorer la présence de ces grandes éminences internationales en robotique. Ce fut notamment l’occasion d’une rencontre informelle entre le comité français, le Board International de la RoboCup, et de ces illustres membres fondateurs comme le Prof. Hiroaki Kitano, auteur de la désormais célèbre formule : en 2050 une équipe de robots aura battu l’équipe championne du monde de football.

JPEG

Le tournoi et ses différentes ligues ont commencé le vendredi matin et chaque équipe de chercheurs pouvait présenter sur le terrain leurs dernières performances technologiques. L’équipe Rhoban de Bordeaux menée par le professeur Olivier Ly était forcément très attendue car triple championne du monde. Et les favoris n’ont pas tremblé, en s’imposant à Sydney pour la quatrième fois !

JPEG

Le dernier jour de l’évènement était consacré aux conférences scientifiques. En effet, la compétition permet aussi la publication de nombreux articles scientifiques. Nos chercheurs-compétiteurs ont ainsi pu assister aux présentations de pointures de la robotique en Australie comme Peter Corke, directeur du Centre d’Excellence « Robotic Vision » ou Dissayanake Gamini, directeur du centre en système autonome à l’Université Technologique de Sydney.

JPEG

Enfin, lors de présentation d’ouverture, Manuela Veloso, membre fondateur, abordant la question de sa vision pour le futur de la RoboCup, a repris la traditionnelle formule du Prof Kitano pour la reformuler ainsi : « En 2050, des robots feront partie de l’équipe championne du monde de football ».

Envisageant non plus une confrontation humaine/robot, mais un développement de ce sport qui va de pair avec la machine.

Retrouvez ici les entretiens réalisés par l’Ambassade de France en Australie :

What is the RoboCup ? Meeting with one of its founders : Professor Dominique Duhaut

In 1996, Dominique Duhaut participated to the definition of the RoboCup movement that he organised in Paris in 1998. A few years after, he would go on to become the Co-Chair of the 2020 RoboCup Bordeaux organisation committee !

Olivier Ly, triple champion du monde à la RoboCup, nous plonge dans cet univers

Olivier Ly, enseignant-chercheur au Labri et maître de conférences à l’Université de Bordeaux, dirige l’équipe de robots footballeurs Rhoban. Avec ses collègues chercheurs, ils programment ainsi des robots humanoïdes qui défient sur le terrain les robots programmées par d’autres confrères. Dans cet entretien, Olivier nous explique ce qu’est la RoboCup, pourquoi c’est un événement important pour tous les chercheurs en robotique, et l’intérêt pour la France d’accueillir ce rendez-vous scientifique majeur à Bordeaux en 2020.

En Australie, la radio SBS French est aussi allée à la rencontre de notre délégation :

On a rencontré l’un des fondateurs de la coupe du monde des robots

Dominique Duhaut est actuellement à Sydney pour l’édition 2019 de la Robocup, une compétition qu’il a contribué à créer et dans laquelle les Français excellent.

Quand les enfants fabriquent des robots

Nous avons rencontré des collégiennes qui ont participé à la compétition "junior" et discuté des efforts qui sont mis en oeuvre pour initier les jeunes français à la robotique.

RoboCup2019 : la plus grande compétition de robotique est à Sydney

Ainsi que le local de l’étape, le Courrier Australien :

Le Courrier Australien s’est rendu à la RoboCup2019, la plus grande compétition de robotique au monde avec 3 500 participants et 3 000 robots. A Sydney, cette année, six équipes françaises sont présentes. Une façon d’être une vitrine pour la prochaine édition en 2020… à Bordeaux ! C’est ouvert à tous, surtout aux supporters des équipes tricolores. Rendez-vous jusqu’à lundi au Sydney Convention and Exhibition Centre.

En France aussi, de nombreux médias sont revenus sur les excellents résultats de nos équipes françaises :

La Tribune : Robocup : les Français de Rhoban champions du monde pour la 4e fois avant l’édition 2020 à Bordeaux

France Info : Avec la RoboCup, les robots ont aussi leur Coupe du monde de foot

Dernière modification : 16/07/2019

Haut de page