Contribution de la Nouvelle-Calédonie au Centre de fusion des données du Pacifique [en]

La Nouvelle-Calédonie a validé le détachement d’un spécialiste du traitement de données environnementales auprès du Centre intérimaire de Canberra, pour une période de trois mois à partir du 16 septembre.

Lors de leur 50ème sommet à Tuvalu, les dirigeants du Forum des îles du Pacifique se sont félicités de la décision de l’Australie de travailler avec les agences de sécurité régionales pour créer un Centre de fusion des données du Pacifique, qui s’appuierait sur les cadres régionaux actuels pour renforcer l’échange d’informations et la sensibilisation au domaine maritime. Ce, afin de mieux éclairer les réponses à apporter en matière de sécurité concernant les menaces décrites dans la Déclaration de Boe (Nauru, 2018), telles que la pêche illégale, le trafic de drogue et autres crimes transnationaux.
JPEG
Le Pacific Fusion Center sera mis en place progressivement en 2019. La phase pilote initiale, qui vise à tester les produits et à renforcer la coordination avec les institutions existantes, comprendra un centre provisoire à Canberra. Le centre intérimaire, composé d’analystes australiens et océaniens, élaborera un produit analytique pilote et fournira un programme ciblé de formation pour analystes afin de renforcer les capacités analytiques régionales avant la création du centre permanent dans un pays membre du Forum des îles du Pacifique en 2020.
PNG
Comme souligné lors de la rencontre bilatérale entre le Président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, Thierry SANTA, et le Premier ministre australien, Scott MORRISON, au 50ème sommet des dirigeants du PIF à Funafuti, la Nouvelle-Calédonie a validé le détachement d’un spécialiste du traitement de données environnementales auprès du Centre intérimaire de Canberra, pour une période de trois mois à partir du 16 septembre. M. Gaetan VILETTE, de la Direction des technologies et des services informatique (DTSI) de Nouvelle-Calédonie, suivra une formation structurée qui renforcera ses compétences et ses capacités analytiques, en s’appuyant sur sa propre expérience professionnelle en tant que spécialiste de la géomatique et de la télédétection.
PNG
Selon Yves LAFOY, représentant officiel de la Nouvelle-Calédonie en Australie, basé à l’ambassade de France à Canberra, ce détachement poursuit deux objectifs : i) renforcer la coopération entre la Nouvelle-Calédonie et l’Australie, en soutenant l’initiative australienne du Pacific Fusion Center ; ii) confirmer la valeur ajoutée de l’admission de la Nouvelle-Calédonie en tant que membre à part entière du FIP en septembre 2016, en contribuant à renforcer la capacité d’analyse dans le domaine de la sécurité régionale.

Dernière modification : 11/09/2019

Haut de page