Crise du Coronavirus, Message de l’Ambassadeur et de la Consule générale

A l’attention de nos compatriotes Français en Australie, résidents ou de passage

L’Ambassade et le Consulat de France en Australie sont depuis plusieurs jours pleinement mobilisés pour apporter assistance aux Français en Australie et à leurs familles, quels que soient leur situation et leur statut. Notre action s’inscrit dans le cadre des engagements du Président de la République et des orientations précisées par le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves le Drian et son secrétaire d’Etat Jean-Baptiste Lemoyne. Elle tient compte des nombreuses spécificités de la situation en Australie. Elle s’appuie sur la mobilisation intégrale des ressources de l’Ambassade et du Consulat de France, mais aussi sur le relais actif des consuls honoraires, des élus consulaires et des associations de la communauté française en Australie, dans tous les domaines ( FACCI, CCEF, French Assist et French Accueil dans les différentes villes, Alliances françaises), que nous remercions pour leur aide. Nous nous appuyons également sur l’ensemble de notre réseau diplomatique , sur le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et le ministère des Transports qui parlent avec tous les gouvernements et toutes les compagnies aériennes.

A l’attention de la communauté Française en Australie, des Français résidents permanents ou binationaux et de leur famille :

• le message du gouvernement français est de s’abstenir pendant au moins 30 jours de tout déplacement international, sauf raison très exceptionnelle (urgence médicale, décès d’un proche). C’est un message qui est cohérent avec celui des Autorités australiennes qui recommandent à leurs ressortissants de ne plus voyager hors d’Australie et recommandent aux Australiens de passage à l’étranger de rentrer dans leur pays.

• Depuis la fin du mois de janvier, nous avons diffusé sur nos réseaux sociaux, en langue française, des points de situation sur l’évolution de la crise du Coronavirus en Australie : situation épidémiologique, liens locaux utiles, mise à jour régulière de mesures prises par l’Australie, notamment aux frontières. Pour vous informer, partager notre analyse et vous inviter à respecter les consignes locales.

• En raison de la situation particulière de l’Australie et de son éloignement de la France, les services du Consulat général restent ouverts pour les démarches et formalités de la communauté française résidente (passeports, état civil, bourses notamment), mais aussi les visas pour les conjoints de Français uniquement. Des aménagements sont cependant susceptibles d’être effectués à brève échéance.

• Nous sommes en contact étroit avec les lycées et écoles de la communauté française en Australie, qui nous consultent régulièrement sur les mesures de précaution qu’ils prennent, souvent supérieures à celles recommandés par les départements de l’éducation des Etats.

• L’Ambassadeur et le Président de la Chambre de commerce franco-australienne ont écrit ensemble aux entreprises pour créer un canal d’entraide.

• La progression de l’épidémie en Australie est à ses débuts . Elle est modérée mais réelle. Dans tous les scenario l’impact sur la vie sociale et économique de ce pays traditionnellement très ouvert sera sans précédent. Les autorités australiennes estiment que les mesures qu’elles prennent progressivement sont en place pour 6 mois. Nous devons nous y préparer.

Plus que jamais, nous vous invitons à vous inscrire au registre des Français de l’Etranger auprès du Consulat et à consulter ou vous abonner à nos nombreux réseaux sociaux (site web, Twitter, Facebook, LinkedIn, Instagram) où une information officielle et vérifiée circule.

A l’attention des Français de passage, catégorie qui inclut aussi dans les circonstances actuelles les Français dont le visa expire dans les trois prochains mois :

Vos situations sont différentes. Vous êtes touristes, en visa vacances travail, étudiants, visa sponsorisé arrivant bientôt à échéance.
Nous ne vous obligeons pas à rejoindre la France mais nous vous recommandons vivement de le faire, sans trop attendre mais en bon ordre, sans panique, comme l’a souligné notre ministre. Pourquoi ?

• PAS pour des raisons sanitaires : la situation épidémiologique en Australie est meilleure qu’en France à l’heure actuelle.

• MAIS pour des raisons logistiques : la tendance mondiale est probablement à la quasi interruption du trafic aérien international d’ici quelques semaines et pour une durée de plusieurs semaines au moins, voire de plusieurs mois. Il n’existe pas de liaisons aériennes directes entre l’Australie et la France, ce qui doublera la difficulté de rejoindre la France si vous le devez impérativement à ce moment-là.

• ET pour des raisons de protection sociale et d’autonomie financière : votre statut ne vous rend pas éligible à la protection sociale ou aux minimas sociaux en Australie. Malgré la crise sanitaire, les frais médicaux – sauf pour le tests de Covid-19 - restent en vigueur. Il sera plus difficile également de trouver un travail temporaire pour garantir vos ressources dans un contexte de contraction de l’économie locale.

Nous partageons ces informations pour éclairer votre choix. Partir ou rester, si votre visa le permet, demeure une responsabilité et un choix personnels.

Nous portons une attention particulière aux enfants mineurs et aux personnes qui rencontrent des problèmes de santé.

Si vous choisissez de partir, sachez que la France est mobilisée au plus haut niveau pour garantir que les liaisons aériennes commerciales soient maintenues entre l’Australie et la France à court terme.

Dans tous les cas nous vous invitons à vous inscrire sur le fil Ariane pour recevoir de l’information en temps réel et à consulter régulièrement nos nombreux réseaux sociaux ( site web, twitter, Facebook, Linkedin) où une information officielle et vérifiée circule.

Les inscriptions sur le fil Ariane nous permettent également d’évaluer le nombre de Français de passage présents en Australie. C’est un outil d’information mais aussi un outil de décision qui peut être important le moment venu.

Que faisons- nous au quotidien pour vous informer et vous assister, quel que soit votre statut ou votre situation ?

• Nous avons mis en place dès le 17 mars une cellule de réponse téléphonique unique ouverte de 9h00 à 19h00 heure de Canberra / Sydney pour répondre à vos premières questions et vous orienter dans vos démarches. Nous gérons plus de 1000 appels par jour. Nous sommes conscients que certains d’entre vous ne parviennent pas à nous joindre et les invitons à réessayer, mais aussi à consulter les réseaux sociaux officiels où l’information est mise en ligne en temps réel, et où l’interaction est aussi possible.

• Nous fournissons en temps réel à la réponse téléphonique et diffusons sur nos réseaux sociaux et le site de l’ambassade des informations fiables et régulièrement actualisées sur les liaisons aériennes, les modalités d’extension des visas si besoin, ainsi qu’une foire aux questions qui permet d’orienter les personnes en fonction de leur catégorie : étudiants, Pvtistes, etc

• Nous conduisons une veille des réseaux sociaux pour repérer des situations qui ne nous auraient pas été directement rapportées.

• Nous faisons remonter les informations que nous collectons à Paris auprès du centre de crise et de soutien (CDCS) du ministère des Affaires étrangères, de la Direction des Français de l’Etranger (DFAE) et de nos autorités politiques pour éclairer leurs décisions, et nourrir leurs démarches, notamment auprès des compagnies aériennes et des gouvernements étrangers.

• Nous n’oublions pas la question des liaisons vers la Nouvelle Calédonie, et le lien avec la métropole via Tokyo reste pour l’instant ouvert.

• Nous identifions les cas qui méritent un suivi particulier (mineurs, cas médicaux) et établissons un canal dédié avec eux .

• Nous coordonnons l’adaptation du réseau éducatif et culturel français à la crise et notamment à l’évolution des mesures locales en Australie. Nous faisons le lien avec les établissements d’enseignement supérieur en France qui ont des étudiants en programme d’échange avec l’Australie

• Nous sommes attentifs à la situation de la communauté d’affaires et des entreprises françaises en Australie , via le canal dédié proposé par la FACCI et le Service économique, en lien avec Business France qui traite de la question spécifique des VIE, en étroite concertation avec chaque entreprise d’accueil. ..

• Nous sommes en contact étroit avec les Autorités australiennes fédérales et fédérées pour partager et vérifier l’information, comprendre leur stratégie de lutte contre le virus, faire les démarches nécessaires, également les assister sur des difficultés rencontrées par les Australiens arrivant en France après la fermeture des Frontières de l’espace Schengen aux étrangers. Notre coopération est comme toujours excellente. La coopération internationale sera essentielle à la maîtrise de l’épidémie et à une réponse efficace au choc économique. Nous ne devons pas céder au chacun pour soi : c’est une conviction partagée par la France et l’Australie.

• Nous participons aussi à une coordination au sein des pays de l’Union européenne en Australie pour partager des solutions, coordonner les messages à nos concitoyens, faire des démarches communes en Australie. C’est le sens de la solidarité européenne et de l’Europe qui protège.

• Enfin, comme la plupart des organisations et des entreprises dans le monde, nous nous réorganisons pour garantir dans la durée la continuité du service public consulaire et de la mission diplomatique. Nous établissons en interne un plan de continuité du service conforme aux recommandations des autorités françaises mais aussi des lignes directrices locales.

Soyez certains que l’ambassade, le consulat général et le réseau français en Australie sont totalement mobilisés pour vous aider à traverser cette crise sans précédent, et pour vous apporter ces services dans la durée.

Christophe Penot
Ambassadeur de France en Australie

Anne Boillon
Consule générale de France à Sydney

Dernière modification : 20/04/2020

Haut de page