Dr Miguel Lurgi Rivera, soutenu par le programme de mobilité de l’Ambassade de France [en]

Dr Miguel Lurgi Rivera est l’un des 27 scientifiques sélectionnés pour le programme de mobilité scientifique de l’ambassade de France en 2017. Son travail sur les symbiontes microbiens (organismes vivant en relation étroite avec un autre) est essentiel pour comprendre la fonction et la survie des organismes multicellulaires, des humains aux invertébrés en passant par les plantes. À l’aide d’une série d’outils d’analyse complexes, il a découvert la structure modulaire du réseau d’interactions hôte-microbes chez les éponges marines. Après avoir obtenu cette structure, il a étudié sa dépendance avec plusieurs facteurs environnementaux, phylogénétiques et fonctionnels qui influencent cette organisation, tels que la température, ou la relation phylogénétique entre les microbes.

L’objectif principal du programme de mobilité scientifique était de renforcer la collaboration entre son institution, la Station d’Ecologie Théorique et Expérimentale du CNRS (SETE) et deux institutions australiennes, l’institut australien des sciences marins (AIMS) et l’université du New South Wales (UNSW). La mission du Dr Lurgi Rivera en Australie a également permis de développer de futures collaborations, sur les approximations théoriques, pour mieux comprendre les causes des assemblages complexes hôte-microbes.

Cette collaboration a de plus conduit à un article édité dans Nature Communication :

Lire l’article

JPEG

Dernière modification : 20/03/2019

Haut de page