Escale de l’Astrolabe à Hobart avant cinq mois de mission dans l’Antarctique [en]

Du 27 octobre au 3 novembre dernier, le bâtiment français était en escale à Hobart, après avoir quitté la Réunion le 12 Octobre Il a depuis entamé son voyage de plusieurs semaines vers la station Dumont D’Urville.

La commandante de l’Astrolabe Céline Tucelli avait indiqué que ce serait la première fois en 70 ans qu’un vaisseau de la marine française effectuerait une mission de navigation dans l’Antarctique. « La mission particulière pour nous est de travailler en collaboration avec l’institut polaire français Paul Emile Victor et de prendre part à la chaine logistique de ravitaillement de la station ». avait-t-elle déclarée. Le bâtiment est à nouveau à Hobart après une mission très réussie et embarque du fret pour l’Antarctique.

Bâtiment militaire au sens de la convention des Nations Unies sur le droit de la mer, L’Astrolabe est le fruit d’une coopération étroite entre la Marine Nationale, l’institut polaire français et l’administration des terres australes et antarctiques françaises. Capable de naviguer dans les glaces, l’Astrolabe avait fini d’être construit cet été dans le chantier naval de Piriou de Concarneau. Mesurant 72 mètres de long pour 16 mètres de large, l’Astrolabe est le plus gros bâtiment armé de la flotte française Outre-Mer, Il peut accueillir jusqu’à 60 personnes, dont 20 marins. Il peut également transporter jusqu’à 1200 tonnes de fret avec une vitesse maximale de 14 nœuds. L’escale à Hobart aura permis de charger le fret nécessaire et de procéder à l’embarquement à son bord de deux hélicoptères. L’Astrolabe sera exclusivement en charge de ravitailler en fret l’Institut Polaire français. Le navire devra effectuer un voyage de 2700 km avant d’atteindre la station de Dumont D’Urville. L’amiral Prazuck (Chef d’Etat-major de la marine) avait signé le mois dernier une convention avec Yves Frenot (directeur de l’institut polaire Paul Emile Victor) déterminant les termes et conditions de la MSLA (Mission de support et logistique en Antarctique) qui sera effectuée par le navire. Cette mission sera effectuée pendant l’hiver australien (Octobre à Mars) durant laquelle l’Astrolabe sera chargée avant tout de missions de ravitaillement. Pendant le reste de l’année, le navire sera chargé d’effectuer des missions de patrouille dans l’Océan Indien, afin de protéger et surveiller les intérêts maritimes français dans la zone économique exclusive des Terres Australes (îles Kerguelen, archipel Crozet, îles Saint-Paul et Nouvelle-Amsterdam.

Dernière modification : 11/12/2017

Haut de page