Fin de la première mission logistique de l’Astrolabe en Antarctique [en]

Après cinq rotations, l’Astrolabe vient de terminer sa première mission logistique en Antarctique (MLA), commencée en novembre dernier. L’accomplissement de cette mission dans des conditions météorologiques difficiles marque le retour de la marine nationale en Antarctique, 67 ans après la dernière expédition de l’aviso « Commandant Charcot » en Terre Adélie.

JPEG L’Astrolabe vient de terminer sa cinquième et dernière rotation de la saison estivale Antarctique. Les conditions de glace rencontrées ont été très différentes des rotations précédentes, ce qui est principalement dû à la baisse des températures moyennes de 10°C environ en fin d’été autour du continent Antarctique. L’accumulation de plaques de banquise pluriannuelle devant la base scientifique de Dumont d’Urville (DDU) sur une dizaine de nautiques de large, et la consolidation des interstices de brash par le gel de l’eau de mer, n’ont pas permis d’atteindre la côte, malgré de nombreux vols de reconnaissance.

Par conséquent toutes les opérations logistiques ont été menées par hélicoptère. 60 tonnes de fret ont été délivrées, et 41 passagers embarqués principalement des expéditionnaires saisonniers en fin de mission.

Le patrouilleur polaire « L’Astrolabe » achève ainsi sa première mission logistique en Antarctique (MLA) commencée en novembre dernier. Il atteindra fin mars son port base à La Réunion au terme de cinq mois et demi d’absence.

Au total, pas moins de cinq rotations entre Hobart en Tasmanie et DDU auront été nécessaires pour assurer la livraison de 1187 tonnes de fret (composées de vivres, matériels divers et véhicules destinés au raid entre DDU et Concordia) et de 1790m3 de gazole « Special Antarctic Blend » garant de la survie de ces bases exposées aux conditions météorologiques extrêmes des hivers australs.

Le bateau, sorti il y a à peine un an des chantiers Piriou, aura également transporté 223 scientifiques et techniciens qui soulignent unanimement l’accueil et le confort à bord malgré des mers souvent difficiles.

Cette aventure marque le retour de la marine nationale en Antarctique, 67 ans après la dernière expédition de l’aviso « Commandant Charcot » en Terre Adélie, et lui offre l’opportunité d’acquérir l’expertise de la navigation dans les glaces tout en concourant par son appui logistique à la recherche scientifique française. Elle aura été, pour les marins des deux équipages une formidable aventure humaine et l’occasion de découvrir une faune et des paysages uniques qu’ils auront plaisir à retrouver dès le début de la prochaine saison estivale. Avant cela « L’Astrolabe » sera employé pour des missions de souveraineté en océan indien et dans les eaux australes françaises.

JPEG

Dernière modification : 14/04/2018

Haut de page