La place des femmes #ST28 [en]

Le monde et l’humanité changent. Le dernier rapport de l’OCDE, How’s Life in 2020 ?, qui étudie le bien-être des populations, montre que la vie d’une majorité des populations étudiées s’est améliorée au cours des 10 dernières années.

Il montre aussi que les pays dans lesquels les inégalités sont les moins importantes sont les pays où les populations sont les plus heureuses. Il reste encore du chemin à parcourir, mais les inégalités homme-femme se réduisent (OCDE Gender equality). Les femmes ont toujours joué un rôle au sein de notre histoire, mais aujourd’hui se construit un monde plus inclusif, dans lequel leur rôle et leurs talents peuvent être mieux valorisés.

En Australie, le nouveau Chief Scientist, chargé de conseiller le gouvernement sur les sujets relatifs aux sciences, aux technologies et à l’innovation, est une femme : Dr. Cathy Foley. Cette physicienne de renom a accepté le défi de conduire l’Australie vers un redressement économique post-covid guidé par la science. Ses priorités sont la recherche d’un vaccin contre le covid, et le changement climatique. Mais elle est également déterminée à encourager les jeunes femmes à poursuivre une carrière dans les STEM (sciences, technologies, ingénierie, et mathématiques). Ce projet passe par une meilleure compréhension des blocages qui arrêtent les jeunes femmes dans leurs carrières en filières STEM (article dans the Australian).

Le milieu académique mène de nombreuses recherches sur ces inégalités homme-femme.

En France par exemple, l’association AWARE (Archives of Women Artists, Research and Exhibitions) s’attache à réhabiliter la place des artistes femmes dans le monde de l’art, en créant, diffusant et indexant l’information sur les artistes femmes du XXe siècle grâce à des partenariats avec des musées, des foires, des universités et des centres de recherche. Parmi les activités menées par l’association, le réseau TEAM (Teaching, E-learning, Agency and Mentoring) est dédié à la production et au partage de connaissances sur les artistes femmes dans le monde, avec pour objectif d’étudier les aspects transnationaux, de similitudes et divergences dans les féminismes et la recherche en histoire de l’art dans les différents pays du réseau. Un webinaire est organisé jeudi 12 novembre avec une chercheuse australienne, de l’Université de La Trobe, A/Prof. Jacqueline Millner. Faisant écho aux activités de cette association, la galerie nationale australienne organise une exposition rassemblant plus de 300 travaux d’artistes femmes à travers l’Australie d’aujourd’hui et du siècle dernier : Know My Name : Australian Women Artists 1900 to Now. Cette exposition s’inscrit dans une série d’initiatives visant à accroître, dans le programme artistique de la galerie nationale, la représentation des artistes qui s’identifient comme des femmes.

Dans le domaine des sciences humaines et sociales, le Dr. Emilie Dotte-Sarout, archéobotaniste de l’Université d’Australie Occidentale, met également en lumière le rôle méconnu joué par les femmes au cours de l’Histoire. Elle explique ses recherches qui l’ont conduite à la découverte de la vie scientifique des premières femmes qui ont mené des travaux archéologiques en Océanie de la fin du XIXe siècle au milieu du XXe siècle.

Retrouver le site avec les podcasts ici

Dernière modification : 11/11/2020

Haut de page