Le Diggers Requiem : un concert historique pour la commémoration du Centenaire de la Première guerre mondiale [en]

Samedi 6 octobre 2018, le Diggers’ Requiem a été produit sur scène pour la toute première fois, à Canberra. Ce concert majeur s’inscrit dans le cycle des nombreuses commémorations du centenaire de l’Armistice de la Première guerre mondiale. L’Ambassadeur de France en Australie M. Christophe Penot était non seulement ravi d’avoir soutenu ce projet depuis un an, mais aussi d’avoir été présent samedi soir pour ce moment important, en compagnie notamment des représentants de l’Ambassade d’Allemagne, et de l’Australian War Memorial.

JPEG Le Digger’s requiem est une œuvre musicale de grande qualité et un projet majeur des Fleurs de la Guerre. Cette initiative, menée avec ferveur par Christopher Latham depuis quatre ans, a pour objectif de commémorer la Première guerre mondiale et de restaurer les œuvres perdues durant cette dernière.

En effet, si lors de cette guerre le bilan humain fut beaucoup trop lourd, la perte culturelle fut également très conséquente. C’est pourquoi, Christopher Latham a voulu s’assurer qu’une commémoration soit faite et qu’un hommage soit rendu à tous ceux qui ont péri durant les combats. Pour Christopher, la musique et la culture constituent alors les domaines parfaits pour créer un moment historique sans égal. C’est donc avec cette visée que l’équipe des Fleurs de la Guerre s’est lancée dans l’organisation de ce concert, ayant pour finalité d’inspirer et réunir toutes les nations.

JPEG Si cette œuvre prend la forme d’un requiem, elle est constituée de 14 mouvements individuels et met ainsi en avant le travail collectif de plusieurs compositeurs : Elena Kats Chernin, Nigel Westlake, Richard Mills, Andrew Schultz, Graeme Koehne, Frederick Septimus Kelly, Alexander Frame Lithgow et Ross Edwards. Ce travail d’ensemble a permis de créer une œuvre musicale cohérente et harmonieuse dont l’unité est forgée aussi, grâce aux images, aux visuels et à l’unisson totale des 300 musiciens, solistes et artistes présents sur scène. .

Ce projet ambitieux et longuement réfléchi a su convaincre et réunir un grand nombre d’acteurs publics et privés, notamment la Mission du Centenaire en France, menée par M. Joseph Zimet. En ce sens, le requiem a été minutieusement pensé pour aboutir à une première à Amiens en France à la veille de l’Anzac Day cette année, puis une suite à Sydney et à Melbourne, et enfin en clôture dans la capitale australienne samedi dernier.

A Canberra, le requiem a donc réussi à rassembler le grand public et à conquérir l’âme des spectateurs, comme en témoignant la belle standing ovation à l’issue de la dernière composition, qui appelait le public à chanter en compagnie du chœur.

Enfin, un grand nombre de personnalités officielles se sont réunies lors de la réception co-organisée par l’Ambassade de France et de l’Allemagne en Australie.

JPEG S’il était sûr que le concert serait un succès, ce qui s’est produit samedi était pourtant tout à fait exceptionnel et magique, ce dont tout le monde avait conscience, non seulement pour la qualité de la musique mais aussi parce que chacun participait à un moment historique pour la commémoration et surtout l’union de nos trois nations : la France, l’Australie et l’Allemagne.

Le Diggers’ Requiem était initialement prévu comme évènement puissant et fort pour clôturer en beauté le cycle commémoratif du centenaire de l’Armistice de la Première guerre mondiale, mais au vu de son immense succès, on peut aisément supposer que ce n’est que le début d’un nouveau cycle de commémorations, et surtout le commencement d’une belle histoire pour ce requiem largement apprécié, et qui deviendra probablement une œuvre emblématique pour la France, l’Australie et l’Allemagne.

JPEG Pour ceux qui n’ont pas pu assister au concert samedi dernier, vous trouverez ci-dessous l’ensemble des discours, dont celui de l’Ambassadeur français M. Christophe Penot, ainsi que la totalité du Requiem, sur les ondes de ABC Classic FM.

Dernière modification : 16/10/2018

Haut de page