Malgré la pandémie, la science continue en Antarctique #ST27 [en]

Les scientifiques de l’IPEV prêts à embarquer à Hobart

Le vendredi 30 novembre, les 78 français et 37 italiens de l’expédition 2020 de l’IPEV (Institut Polaire Paul Emile Victor), l’organisme de recherche scientifique française dans les régions polaires, ont terminé leur quatorzaine à Hobart sans qu’aucun cas COVID-19 n’ait été déclaré. Cette étape marque la fin d’un long périple pour permettre à ces scientifiques et personnel technique de l’équipage d’assurer la campagne annuelle, malgré la fermeture des frontières extérieures de l’Australie.

Grâce à l’aide soutenue du gouvernement de Tasmanie et du Tasmanian Polar Network, un avion commercial privatisé a quitté l’Europe mi-octobre (départ de Paris et escale à Rome), pour acheminer directement l’équipe à Hobart, où elle s’est isolée dans un hôtel prévu spécialement pour sa quatorzaine.

L’équipage va embarquer à bord du navire militaire français l’Astrolabe dans les prochains jours en vue d’effectuer la rotation complète du personnel de la station française Dumont d’Urville. La continuité de ces rotations est cruciale pour le ravitaillement et le maintien de l’activité de la station ; cette saison est une nouvelle formidable démonstration de l’excellent niveau de coopération entre l’Australie et la France en Antarctique.

PNG
L’équipage, abordant le tee-shirt "Tasmanian" offert par le Tasmanian Polar Network

Assises du concours l’Astrolabe pour les élèves de Télopéa P-S

Le jeudi 29 octobre se sont tenus au Lycée Franco-Australien de Canberra Télopéa Park School les jurys de la compétition scientifique l’Astrolabe, organisé en partenariat avec l’Ambassade de France en Australie. Autour de questions scientifiques liées au bâtiment français L’Astrolabe ravitaillant l’Antarctique, des élèves du lycée en classe de seconde réalisent une étude scientifique sur un thème de leur choix. Ce projet leur donne une première approche des méthodes de recherche scientifique.
Pour cette troisième édition, 64 élèves ont présenté leurs projets, résultat de 3 mois de travail en groupe. Classés en deux catégories ‘biologie’ et ‘physique chimie’, les élèves ont expliqué leurs travaux de recherche à un jury composé d’un de leurs professeurs, d’un chercheur de l’Australian National University (ANU), d’un membre de l’équipe scientifique de l’ambassade et d’un membre de la mission défense de l’ambassade.

La qualité de l’ensemble des présentations montre l’investissement remarquable de tous les élèves dans ces projets. Cette année, en raison des conditions sanitaires, les gagnants ne se rendront pas à Hobart pour visiter le navire français mais auront la chance de visiter divers laboratoires à Canberra, tel le CSIRO. Début décembre, ils auront également la possibilité d’interagir en visioconférence avec les chercheurs de la station Concordia, en partenariat avec l’ambassade d’Italie dans le cadre de la célébration du Jour de l’Antarctique le 1er décembre 2020.

Cette initiative a pour but de promouvoir les sciences et les carrières STEM (Science/ Technology/Engineering/Mathematics) auprès des élèves, en particulier chez les jeunes filles. Les chercheuses Ingrid Albion et Clotilde Langlais racontent à l’occasion d’une interview de l’ABC leur séjour en Antarctique lors d’une expédition récente 100% féminine !

Dernière modification : 05/11/2020

Haut de page