Nouvelles informations de la part de l’Ambassadeur et de la Consule générale

Depuis deux semaines, l’ambassade et le consulat général sont entièrement mobilisés, 7 jours sur 7, pour vous aider à faire face à une crise sans précédent et pour être à l’écoute des difficultés que vous éprouvez dans votre quotidien en Australie. Les informations qui suivent sont particulièrement destinées aux Français de passage, qui cherchent à regagner la France ou les collectivités du Pacifique.

Le paysage des routes aériennes sûres est maintenant clarifié

Les dix derniers jours ont été extrêmement éprouvants pour les voyageurs souhaitant quitter l’Australie, quelle que soit leur nationalité avec la fermeture de plusieurs grands hubs de transit de l’Asie et du Golfe, et les annonces contradictoires de certains pays de transit. Nous mesurons le stress, et les pertes financières en particulier pour les plus vulnérables d’entre vous.

Le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères a réaffirmé ce matin sa détermination à faciliter le retour des Français de passage encore bloqués à l’étranger, en citant expressément l’Australie.

Il n’y a pas de modèle unique pour organiser les vols retours en France et tout le monde ne rentrera pas de la même manière. Des vols réguliers sûrs desservent l’Australie (Qatar Airways, Qantas, British Airlines), et certaines de ces compagnies intensifient leurs fréquences pour permettre d’assurer ces retours. Nous sommes en relation très étroite avec les compagnies aériennes et nous insistons (sans toujours y parvenir) pour qu’elles modèrent leurs tarifs, en sachant que le marché est déséquilibré puisque de très nombreux Européens (environ 15.000) ou des ressortissants de pays hors Union européenne cherchent à quitter l’Australie au même moment.

Nous travaillons par ailleurs sur des dispositifs complémentaires pour les cas prioritaires, dont font partie, comme l’a souligné Jean-Yves le Drian les jeunes Visas vacances travail qui n’ont plus du tout de ressources ni d’aide familiale.

Malgré ces difficultés, beaucoup de Français ont déjà réussi à partir, et nous continuerons à accompagner celles et ceux qui cherchent encore des solutions.

Nous essayons de vous informer au mieux

A travers la réponse téléphonique et nos réseaux sociaux nous faisons le maximum pour être à votre écoute. Nous avons traité plus de 700 appels par jour en moyenne depuis le 17 mars et répondu chaque jour à des centaines de messages. Nous actualisons très régulièrement nos réseaux sociaux et notre site Internet.

Nous vous aidons également à décrypter les conséquences des mesures prises au cours des dix derniers jours par les autorités australiennes, notamment en matière de liberté de circuler ou de possibilité d’hébergements.

Nous sommes conscients que certains d’entre vous ne sont pas parvenus à nous joindre. Nous recommandons à tous de continuer à suivre très attentivement le site et les comptes de l’ambassade pour être informés au plus près de l’évolution de la situation.

Précisions sur le recensement en ligne

Nous avons mis en place un formulaire destiné à recenser les Français de passage en Australie qui ne trouvent pas de solution de vol retour pour la France. Près de 6.000 personnes se sont inscrites.

Nous vous avons demandé de vous enregistrer d’abord pour vous connaître, pour que vous ne soyez pas seulement un numéro. Il ne s’agit pas toutefois d’une plateforme d’enregistrement pour un rapatriement pris en charge par l’État, mais d’un outil destiné à appréhender le volume des Français de passage concernés, très utile aussi pour convaincre les compagnies aériennes de maintenir et d’intensifier leurs vols.

Le recensement nous permet également d’identifier les Français de passage à faire partir en priorité : personnes malades, mineurs, personnels soignants, compatriotes qui se trouvent sans ressources et sans aide de leur famille en France.

Donnez-nous aussi de vos nouvelles

Avec l’intensification de certaines liaisons aériennes qui permettent un retour sûr vers la France depuis Sydney, Melbourne, Perth, et bientôt Brisbane, nous savons qu’un certain nombre d’entre vous ont pu rentrer en France. Donnez-nous de vos nouvelles, dites-nous si le transit s’est bien passé, et comment s’est déroulé votre arrivée en France, ou via un aéroport d’un pays voisin.

Nous vous invitons à nous répondre sur ce formulaire

https://forms.gle/r5w8wrJjaoXvBj627

Résidents de Nouvelle Calédonie

Les résidents de Nouvelle-Calédonie qui sont bloqués en Australie peuvent trouver des informations sur : https://gouv.nc/coronavirus

Un formulaire de recensement est également disponible à l’adresse : Par celui-ci du gouvernement :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSeIMH1R61LVqaHojuVnfCY_-DSBvsdrnrnlWNROIv3ELRdmbQ/viewform

Une solution de retour est en cours d’élaboration par les collectivités de Nouvelle-Calédonie et le Haut-Commissariat de la République, pour faire rentrer les résidents calédoniens dans les meilleures conditions sanitaires possibles.

La mise en place de ces solutions de retour dépendra également de l’évolution de la situation des personnes en confinement, qui doivent terminer leur quatorzaine dans les hôtels à Nouméa.

Les modalités de retour des résidents calédoniens prendront en compte certains critères, avec une priorité accordée aux personnes les plus fragiles (problèmes de santé), ainsi qu’au personnel soignant.

Résidents de Polynésie Française

Nous avons aussi suivi étroitement et en lien avec nos collègues de Wellington, les tentatives d’organiser des transferts depuis Sydney via la Nouvelle-Zélande. Ces options n’ont pu se concrétiser au dernier moment en raison de la fermeture par la Nouvelle–Zélande de son transit, mais d’autres sont à l’étude.

Chers compatriotes,

Soyez certains que l’ambassade, le consulat général et le réseau français en Australie restent pleinement mobilisés pour rechercher avec vous des solutions afin de vous permettre de regagner la France.

Nous n’agissons pas seuls : nous pouvons compter sur un réseau d’association, d’élus consulaires, de bonnes volontés individuelles de Français établis en Australie qui manifestent aujourd’hui une grande capacité de solidarité et d’écoute et une grande générosité. Nous leur adressons nos plus sincères remerciements.

Christophe Penot
Ambassadeur de France en Australie

Anne Boillon
Consule générale de France à Sydney

Dernière modification : 30/03/2020

Haut de page