Pitch Black : la France projette sa puissance aérienne aux antipodes [en]

Du 27 juillet au 17 août, l’Armée de l’air participe à l’exercice biennal « Pitch Black » en Australie avec trois Rafale B en provenance de métropole et un Casa des forces armées de la Nouvelle-Calédonie (FANC). Organisé par la Royal Australian Air Force (RAAF) depuis les bases de Darwin et Tindal, cet exercice multinational vise à entraîner les équipages à la mission d’entrée en premier face à un État-puissance.

L’exercice contribue à la préparation opérationnelle de nos équipages et renforce la coopération militaire avec les 16 États participants. La contribution de moyens américains déployés dans le Pacifique (Pacific Air Forces et United States Marine Corps) permet également de renforcer l’interopérabilité avec ce partenaire clé.

JPEG « Deux Rafale français en ravitaillement en vol simultané sur les deux pods externes d’un KC-30A australien pendant la mission de convoyage vers Darwin ». Copyright @arméedelair

La participation du Rafale B

L’objectif de cet exercice d’entrée en premier est de planifier, exécuter et débriefer des missions complexes dans un cadre multinational. Réalisé dans un environnement tactique non-permissif réaliste, il intégrera différentes menaces.

Première semaine « famweek » :

Elle est consacrée à la familiarisation avec des missions simples. Deux vols de nuit permettront d’évoluer dans cet environnement spécifique.

PNG

Deuxième et troisième semaines :

Deux raids aériens de grande envergure (ou COMAO, pour Combined Air Operations), engageant chacun plusieurs dizaines d’aéronefs de combat seront effectués quotidiennement (un de jour et un de nuit). Les forces aériennes adverses engageront des dispositifs similaires. Chaque nation apportera donc ses moyens alternativement à des missions offensives et défensives.

Objectifs
- Préparer, briefer, exécuter et débriefer des COMAO ;
- Développer et valider des tactiques de combat, des opérations aériennes d’Entry Force dans un contexte multinational contre des menaces aériennes et terrestres ;
- l’Entry force est la capacité à « entrer en premier » dans un pays doté de défense air-air et sol-air.
- Développer le savoir-faire lors de missions en ambiance électromagnétique dense ;
- Brouillage radar/GPS/radio ;
- Participer à des missions d’Offensive combat air (OCA) ;
- Protection d’une cible haute (High Value airborne asset - HVAA) telle qu’un E-3F ou un avion de transport évoluant à faible vitesse ;
- Participer à des missions en environnement non-permissif avec du tir canon air-sol (frappes aériennes planifiées) ;
- Valider l’Entry Force ;
- Établir des relations internationales par l’échange d’expériences entre les différents pays participants.

JPEG

La participation du Casa-200

La première semaine d’exercice est une semaine de familiarisation avec des missions simples et de reconnaissance de la zone d’exercice (terrain sommaire).
> Un vol de nuit pour reconnaissance du terrain sommaire avec un posé six balises sera également réalisé.

Première semaine « famweek » :
Intégration progressive avec les acteurs de la mission aérienne (contrôleur aérien, chasseur etc.). Des vols de nuit avec posé terrain sommaire en six balises seront réalisés durant cette phase d’entraînement.

PNG

Deuxième et troisième semaines :
Des missions très basses altitude avec pénétration dans une zone ennemie sous la protection des avions de chasse de la coalition seront réalisées. En outre, des largages petits colis et posés terrain sommaire sont programmées.

Environnement opérationnel
La plateforme de Darwin accueillera 71 chasseurs pour un total de 140 appareils partagés avec la plateforme de Tindal et près de 2 500 aviateurs. Les aéronefs des pays participants (9 nations sur 16 participantes) sont :

Australie : F/A-18F, F/A-18A, E/A-18G, C-130J, C17, C27J, KA350, E-7A, PC-9, CCT, KC-30 (MRTT) ;
Canada : CC130HT ;
France : Rafale B, Casa-200 ;
Inde : SU30MKI, C-130J ;
Indonésie : F16 ;
Malaisie : F/A-18D, A400M ;
Singapour : F-16, F-15, KC-135, G550 ;
Thaïlande : Gripen ;
États-Unis : F-16CJ, B52, F/A-18C-D, KC-130J, MV22, UH-1.

L’Australie met à disposition un Airbus A-330 MRTT de ravitaillement en vol pour participer au convoyage des avions français des Émirats arabes unis (EAU) jusqu’à Darwin où se déroule l’exercice.

Dernière modification : 30/07/2018

Haut de page