Une ambition pour la langue française et le plurilinguisme

Le français est la 5ème langue la plus parlée sur la planète. Les locuteurs en sont de plus en plus nombreux, et ils sont désormais plus nombreux hors de France qu’en France.
A l’occasion de la journée internationale de la Francophonie, le président Emmanuel Macron a présenté la stratégie internationale de la France pour la langue française et le plurilinguisme.
La France souhaite concourir à la réalisation de cette stratégie avec l’Organisation Internationale de la Francophonie et l’ensemble des partenaires qui partagent son ambition pour la langue française et le plurilinguisme.

JPEG

La stratégie internationale de la France pour la langue française et le plurilinguisme a été dévoilée, par le président Emmanuel Macron le 20 mars 2018, lors d’un discours à l’Académie française.

Elle est l’aboutissement d’un travail participatif : la consultation citoyenne « Mon idée pour le Français » a recueilli plus de 5000 « idées » ; une conférence internationale rassemblant, 500 intellectuels, artistes, dirigeants d’entreprises, enseignants les 14 et 15 février 2018 à Paris, a fait émerger de très nombreuses propositions.

La stratégie s’articule autour de 33 mesures pour apprendre, communiquer et créer en français, dans l’objectif de faire du français l’une des grandes langues-monde de demain et un atout dans la mondialisation.

Apprendre en français

Le premier enjeu d’une politique francophone ambitieuse est celui de la transmission et de l’apprentissage.

La France s’engage à soutenir les systèmes éducatifs des pays francophones, en particulier en Afrique, afin qu’ils puissent, dans le respect du pluralisme linguistique, transmettre le français aux nouvelles générations.
Au-delà du monde francophone, la France souhaite renforcer la place de la langue française dans les systèmes éducatifs de ses partenaires européens et internationaux. Elle participera encore davantage à la formation des talents dans le monde, à travers ses lycées français et ses universités.

En France, une plus grande attention sera donnée à l’apprentissage de la langue, en particulier au bénéfice des populations les plus fragiles.

Communiquer en français

Le deuxième grand enjeu d’une francophonie ouverte et audacieuse est celui de l’usage, de la communication.

Le français est la quatrième langue de l’Internet, et la troisième langue des affaires ; l’espace francophone représente plus de 15% de la richesse mondiale.

Le français est langue officielle à l’ONU, langue de travail au sein de l’Union européenne et l’Union africaine. C’est la langue la plus utilisée après l’anglais dans la diplomatie, et l’une des deux langues des Jeux Olympiques.

Pour réaliser l’ambition de faire du français l’une des trois grandes langues-monde du 21ème siècle, il importe de renforcer encore sa présence dans les lieux emblématiques de la vie internationale : Internet et les médias d’information globaux, l’économie, la diplomatie européenne et multilatérale.
Alors que le nombre de francophones augmente et que se confirme la tendance à la multipolarisation du monde, le rôle du français doit être défendu et renforcé.

Créer en français

Le troisième grand enjeu de la francophonie est que le français soit plus que jamais une langue de création, dans laquelle se pense et s’invente le monde de demain.

La francophonie est riche – en Europe, en Afrique, en Amérique du Nord et dans les Caraïbes, au Moyen-Orient et en Asie-Pacifique – de nombreux foyers de créativité.

Dans la littérature, le cinéma, le théâtre, la danse, les arts visuels, de nouvelles signatures apparaissent qui renouvellent et enrichissent une vision du monde. Il est capital de les accompagner, les encourager, les faire connaître.

Il est important également de décloisonner les espaces culturels et de création, de favoriser la mobilité des artistes et des œuvres, afin de renforcer une conscience francophone commune.

Ressources

  • Regardez le discours intégralement dans cette vidéo :
  • La retranscription intégrale du discours est disponible ICI
  • Consulter le dossier de presse ICI pour découvrir les 33 mesures.

Dernière modification : 29/03/2018

Haut de page